En période de lynchage, on fait feu de tout bois. Sauf que parfois, le bois qu'on accumule sous la victime est un peu pourri. Hervé Gattegno, du journal Le Point a ainsi apporté une info un peu vérolée sur Eric Woerth. Celui ci aurait remis la légion d'honneur à Patrice de Maistre, le principal administrateur de la fortune de Madame Bettencourt, et accessoirement supérieur hiérarchique de Madame Woerth, directrice financière et administrative de la société de gestion de la fortune Bettencourt. Selon ce journaliste, c'est une pièce de plus, à charge, pour accabler Eric Woerth.

Une rapide recherche permet de voir que Monsieur de Maistre a reçu la légion d'honneur dans le cadre de la promotion du 14 juillet 2007, sur le quota de ... Christine Lagarde ! De plus, le délai parait bien court, entre le 18 mai, date de la nomination comme ministre d'Eric Woerth, et le 14 juillet, pour glisser le nom d'une personne dans le quota d'un autre ministre. En effet, les dossiers pour l'obtention de la légion d'honneur et de l'ordre national du mérite font l'objet d'une instruction, passent par la grande chancellerie de la légion d'honneur. Le dossier de Monsieur de Maistre était dans les tuyaux depuis pas mal de temps, bien avant qu'Eric Woerth ne soit ministre.

Enfin, pour ceux qui l'ignorent, la remise de la légion d'honneur est quelque chose de purement protocolaire. On peut se la faire remettre par n'importe quel titulaire du même grade, par un membre du gouvernement en exercice ou par le président de la république. Monsieur Woerth, qui a certainement remis des centaines de décorations n'avait absolument aucune raison de refuser de la remettre au supérieur hiérarchique direct de son épouse. Ca n'engage à rien, ça ne prouve rien, ça montre juste qu'ils se connaissent suffisamment bien pour que le ministre accepte de prendre un peu de son temps pour une petite cérémonie amicale.

Sauf si bien entendu, on cherche à tout prix à déformer la réalité pour la faire entrer dans un cadre pré-établi...