J'ai été surpris la première fois que j'ai vu un député UMP intervenir sur Rue89. C'était Benoist Apparu. Et voilà que je découvre d'autres députés UMP de la jeune génération,Franck Riester et Bruno Lemaire s'y mettent aussi. Aller sur Rue89 quand on est un parlementaire UMP, c'est courageux, car ce n'est pas un territoire "ami". C'est un initiative à l'honneur de la rédaction de Rue89 de s'ouvrir à des gens qui ne sont sans doute pas ceux pour qui la rédaction vote. J'approuve cet esprit de dialogue. Le problème, ce sont les internautes, ceux qui commentent sur Rue89, qui sont en dessous de tout ! Les commentaires sous les articles de ces députés UMP sont un déluge militant (de gauche bien entendu), qui se gardent bien d'aborder le sujet évoqué dans la tribune, et qui se lancent dans des attaques, voire des insultes. Aucun dialogue, aucune argumentation construite en réponse, juste un tir de barrage pour démolir. Heureusement, Rue89 fait un tri, ce qui au final, fait émerger les commentaires de qualité. Mais au début, c'est le foutoir !

Cela m'amène à relativiser franchement tout ce qu'on raconte sur "l'intelligence collective" et autres balivernes sur le dialogue et l'échange sur internet. A mes yeux, le maillon faible sur ce genre de site, c'est le commentateur, qui n'est pas à la hauteur. J'ai la chance ici d'avoir un bon niveau (pourvou que ça doure), mais ailleurs, notamment sur tous les sites des médias, c'est parfois pitoyable ! Plus le site est important et "en vue", plus le niveau des commentaires est bas. Finalement, l'expérience médiapart pourrait se révéler intéressante sur un point (même si c'est trop tôt pour tirer des conclusions) : le fait de mettre une barrière à l'entrée peut écrémer sérieusement et transformer ce site en lieu d'échanges et de débats de bon niveau, intéressants et constructifs. A suivre donc !

Edit : Ce billet a été repris par Marianne 2. Le nombre de lectures est sans commune mesure, la qualité du fil de commentaires également. Démonstration parfaite de ce que j'écris ici !