Je n'ai rien contre le principe des interviews, mais quand elles énoncent des énormités, il est du devoir du journaliste d'apporter, ou de faire apporter par un autre interviewé, le contrepoint nécessaire.

Aujourd'hui, c'est Auchan qui passait à la soupe dans le Monde. Les réponses de Monsieur Mulliez ne sont qu'une longue défense corporatiste de la "pauvre grande distribution", qui se la joue en victime de la grande industrie (du genre maiiiis non, la grande distribution ne va pas étrangler les PME, en fait, ce sont les grands industriels qui se servent des PME comme bouclier humain). Je n'ai retenu qu'une réponse, la dernière, comme exemple, car c'est le sujet que je maitrise le mieux.

Question : La LME (loi de modernisation de l'économie) veut limiter à soixante jours le délai maximal de paiement après réception de la facture. C'est plutôt une bonne chose pour les PME ?

Réponse : Cela fait bien longtemps que les PME escomptent leurs traites. Encore une fois, ce sont les grands industriels qui profiteront de cette mesure. Nous allons devoir restreindre nos investissements, payer des frais financiers et donc, sans doute, augmenter les prix dans nos rayons. Ce sont des questions à plusieurs centaines de millions d'euros par enseigne.

Ca, je ne peux pas laisser passer !

La grande distribution, quand elle achète, paie à 90 jours, sauf pour les produits frais, qui sont à 30 jours ou 20 jours. Par contre, quand Auchan vous vend, c'est paiement comptant ! pas question de sortir avec la marchandise sans être passé à la caisse. Résultat, Auchan fait un bénéfice fabuleux en plaçant cet argent entre le moment où il est payé et celui où il paye son fournisseur. Quand Monsieur Mulliez annonce qu'il va devoir payer des frais financiers, je me marre ! Il touchera juste un peu moins de produits financiers ! Il continue en annonçant qu'il va devoir réduire les investissements. Cela fait bien longtemps que la France est saturée en hypermarchés. Auchan n'investit presque plus rien en France. C'est en Chine, en Inde et dans les pays émergents que vont les investissements. Quel impact pour la France qu'Auchan investisse un peu moins en Chine ? Aucun !

Et menace suprême, Auchan va devoir augmenter ses prix. Parce qu'actuellement, Auchan n'augmente pas ses prix ? Si bien sûr ! La détermination du prix de vente au consommateur par Auchan dépend de beaucoup de facteurs, le délai de paiement n'en est qu'un parmi d'autres et ce n'est certainement pas le plus déterminant. Des économistes en parleraient mieux que moi, mais comme critère de fixation du prix, il y a d'abord le prix d'achat par Auchan ! Et là, Monsieur Mulliez oublie de dire que la même loi instaure la négociabilité des conditions générales de vente (et donc des prix) entre fournisseurs et distributeurs. Monsieur Mulliez va donc pouvoir négocier sur les prix et croyez moi, il ne va pas s'en priver. Et s'il arrive à obtenir des baisses de prix de la part de ses fournisseurs, croyez vous qu'il baissera ses prix de vente aux consommateurs ?

Voilà un lobby en pleine action, jouant le misérabilisme, sans aucun contrepoint de la part du journaliste. C'est pourtant le rôle que l'on attend d'eux : remettre en perspective !