J'ai toujours été surpris (et fortement agacé) par ce propos que l'on retrouve toujours ou presque lors de la sortie d'un "produit culturel", que ce soit un livre ou un album de musique. C'est à chaque fois le meilleur que le ou les auteurs aient produit depuis quelques années. On dévalorise les anciens produits, déjà amortis, pour mieux mettre en avant le nouveau qui sort. Cela marche une fois, mais quand c'est trop systématiquement utilisé, cela ne prend plus et fait perdre toute crédibilité aux critiques et aux articles de promotion qu'ils pondent.

Cette fois-ci, c'est REM, groupe dont j'aime beaucoup la musique (j'ai tous les albums), qui nous fait le coup. Désolant, pour les artistes, qui dénigrent leur travail passé, désolant pour les journalistes, qui reprennent textuellement ou presque les communiqués de presse et la stratégie promo. Qui va vraiment me dire, en temps utile, ce que vaut réellement cet album ? Comment avoir encore confiance ?