Non seulement, la droite parisienne se fait rétamer en beauté par Delanoé, mais en plus, elle se déchire d'une manière ahurissante. Voilà que Françoise de Panafieu renonce au leadership (après une telle raclée, logique) mais également à la place de maire du XVIIe arrondissement. Dans le XIIIe, c'est Véronique Vasseur qui claque la porte et quitte carrément la place en démissionnant de son mandat de conseiller de Paris, en éructant ce qu'elle peut contre l'UMP parisienne, annonçant que le sang n'a pas fini de couler. J'admire ce geste, que bien peu seraient capables d'accomplir, trop agrippés à leurs petits pouvoirs (et à la paie qui va avec).

C'est vrai que l'UMP à Paris, c'est une belle brochette de cons, de médiocres et même de minables. Pas un (ou une) pour sortir du lot, et quand on voit qui se présente pour succéder à Françoise de Panafieu, on peut s'inquiéter. Aucun n'a le niveau et l'envergure d'être maire de Paris. C'est à pleurer, et il semble bien que cela ne soit pas fini car je ne vois absolument pas poindre une relève. C'est vrai qu'il y a de quoi hésiter avant d'aller plonger dans ce merdier qu'est la droite parisienne. Personnellement, je ne suis pas prêt à m'investir politiquement sur Paris, surtout si c'est pour se prendre des raclées qu'on voit venir de loin, après avoir pataugé pendant des années dans un marais nauséabond à se prendre des petites attaques mesquines de gens qui se prétendent des "amis". Très peu pour moi, et je ne dois pas être le seul à le penser.