Notre santé serait menacée par l'utilisation des téléphones portables. Si si, gravement même ! C'est le ministère de la santé qui vient de le dire, comme par hasard juste après les fêtes de Noël. Entre les intérêts du commerce et ceux de la Santé publique, il semble que Roslyne ait choisi de ménager les premiers.

Ou alors, c'est qu'il n'y a en fait rien ou pas grand chose à craindre sur le plan de la Santé. Sur ce sujet là (comme sur les OGM d'ailleurs), on nage en plein fantasme. L'utilisation des téléphones portables et les antennes relais représentent-elles un danger pour notre santé ? Je n'en sais fichtrement rien. Enfin si un peu. J'utilise un téléphone portable depuis presque 10 ans, je suis toujours en vie et apparemment en bonne santé. J'imagine que l'usage immodéré du téléphone portable peut entrainer des problèmes d'audition, à la longue. Mais pas plus que l'addiction à l'ipod, le casque en permanence dans les oreilles n'arrange certainement pas la qualité à long terme de l'ouïe. Concernant les antennes relais, on entend tout et n'importe quoi, sans qu'aucune étude sérieuse et incontestable n'apporte des éléments probants sur un risque réel pour la santé des personnes qui y sont exposées. En l'absence de données fiables, la porte est ouverte à toutes les manipulations et tous les délires.

Que tous ceux qui fantasment sur ces dangers de la téléphonie mobile arrêtent de polluer les médias de leurs doutes, car il existe pour eux un moyen très simple de se mettre à l'abri. Qu'ils commencent par s'appliquer à eux-même le principe de précaution, et renoncent au téléphone portable. Et pendant qu'ils y sont, qu'ils renoncent aussi à tous les appareils qui fonctionnent sur le principe du "sans-fil". Plus de wifi, plus de téléphone sans fil, plus de télécommandes ! Je pense qu'on pourra attendre longtemps, car le propre de beaucoup de ces "militants" est de réclamer l'arrêt collectif de comportements qu'ils continuent de pratiquer à titre individuel.