Le procès en béatification de Jean-Paul II avance à grand pas. On vient enfin de désigner le miracle gagnant. Il s'agit d'une religieuse française (cocoricoooo) de 45 ans, qui a été "miraculeusement" guérie de la maladie de Parkinson (et tant mieux pour elle si elle a été guérie). Au moins, on connait d'avance la spécialité de Saint-Jean-Paul II, qui guérit la maladie de Parkinson comme Saint-Roch la peste, et Sainte-Apolline le mal de dents. Un saint guérisseur de plus. Il y en a toute une panoplie qui assurent toutes les spécialités, ce qui ne dispense pas pour autant d'aller voir son médecin.

L'heureuse gagnante se voit offrir son petit quart d'heure de gloire wharolien, sous contrôle de l'institution en la personne de son archevêque. Comme lady Diana, même mort, Jean-Paul II fait encore vendre. Il y a des supports médiatiques qui peuvent vous faire une éternité.

Quand est-ce que l'église catholique en finira avec cette pratique de la béatification et de la canonisation tout droit venue des apothéose des empereurs romains, divinisés après leur mort (et pour certains mégalos, de leur vivant) ? Je crois à la vie éternelle, mais où tous sont égaux. Pourquoi certains le seraient ils plus que d'autres, et surtout sur quels critères, sinon des choix humains, en rien validés par Dieu. Je veux bien qu'une communauté ait des modèles, des personnalités phares, dont le souvenir est particulièrement marquant. Jean-Paul II fait certainement partie de ces hommes qu'on n'oublie pas, qui ont marqué leur époque. Mais est-il besoin pour cela d'en faire un être surnaturel, offert à l'idolatrie de fidèles qui au lieu d'adorer le ciel, vénèrent le doigt qui le leur montre. Qu'est-il besoin d'avoir des saints et des bienheureux pour avoir un contact avec Dieu et vivre une vraie vie chrétienne.

Prochaine étape après la béatification, la canonisation. Elle devrait suivre rapidement et l'exigence d'un deuxième miracle ne devrait pas poser de problèmes, vu le nombre de candidats. Si l'église catholique veut innover et vivre avec son temps, elle peut organiser une émission de Télé-réalité, "A la recherche du nouveau miracle de Jean-Paul II". Succès assuré pour KTO.