Une mini tempête a agité les milieux scientifiques après les propos de l'ancien ministre Claude Allègre, par ailleurs scientifique de haut niveau. Avec la subtilité qui lui est coutumière, il a jeté un énorme pavé dans la mare des climatologues en déclarant que tout compte fait, le réchauffement climatique, ce n'est pas si dramatique et que les causes en sont d'ailleurs mal identifiées. Le fameux effet de serre ne serait pas tant que cela en cause et au final, Allègre affirme qu'on ne sait pas grand chose.

Je ne me prononcerai pas sur la controverse scientifique, je ne suis absolument pas compétent. Par contre, je suis satisfait qu'un scientifique ayant un accès à un média de grande diffusion puisse apporter un éclairage critique et poser des questions qui fâchent. Trop souvent, les journalistes tendent les micros aux membres de la communauté scientifique qui sont considérés comme "légitimes" sur un sujet. Ce sont en général les tenants de la ligne officielle, celle qui est adoptée par la majorité des chercheurs et ceux qui font autorité. Les voix dissidentes n'ont jamais accès aux médias. Merci donc à Claude Allègre de nous avoir rappelé que la science, c'est avant tout des questions, des controverses et finalement, pas beaucoup de réponses sûres et certaines, tout l'inverse de l'image que les médias cherchent à faire passer sur la science. Les scientifiques ne proposent jamais que des hypothèses, validées ou pas par des expériences et des observations. En fonction de la manière d'aborder une question (le paradigme), les modèles et les explications proposées ne seront pas les mêmes. Un changement de paradigme amène parfois des sauts qualitatifs énormes, comme le passage d'une terre plate autour de laquelle tourne le soleil à une terre ronde qui tourne autour du soleil.

Le climat connait des changements, se réchauffe, c'est une certitude. Une grosse machinerie médiatique (aidée par un ancien vice-président US) se met en place pour accuser principalement l'effet de serre et prédire une catastrophe apocalyptique. Ont-ils raison ou tort ? La question se pose et toutes les pistes sont à explorer !