L'Assemblée Nationale travaille souvent le soir, au cours de séances qui débutent à 21 heures 30, et peuvent se prolonger fort tard dans la nuit, parfois jusqu'à une ou deux heures du matin. Il y règne une ambiance spéciale. Tant que les députés siègent, et jusqu'à une demi-heure après la levée de la séance, tous les services de l'Assemblée fonctionnent. Vous pouvez ainsi aller à la bibliothèque, à la buvette.

A ces heures tardives, les lieux sont déserts, hormis le personnel de l'Assemblée et quelques individus qui sont là parce qu'ils ont une bonne raison d'y être. On reste rarement traîner à 23 heures dans la salle des quatre colonnes pour le plaisir. C'est pourtant là que l'on fait les rencontres les plus intéressantes. Les gens sont alors disponibles, ils ont tout leur temps pour discuter, échanger, sans être dérangés par le téléphone portable ou par le passage d'une connaissance dans le couloir. Dans la pénombre, les lieux ont une majesté et un charme que le silence renforce. C'est véritablement une autre ambiance.

Le travail des députés n'en est pas autant relâché, mais là encore, les débats se déroulent dans une autre ambiance. Sauf cas très exceptionnels comme lors des débats sur les droits d'auteurs, les tribunes sont quasi vides et surtout, il n'y a pas un journaliste. Il peut donc se passer des psycho-drames, des débats tendus, des négociations serrées, personne ou presque n'en saura rien. Suivre ces séances des tribunes du public est passionnant. On voit les mouvements, les déplacements. Pendant qu'un orateur s'exprime, les uns vont voir les autres, discutent. Le président de la commission fait le tour des popotes (y compris UDF) pour s'assurer que l'amendement important qui va arriver en discussion va être voté sans anicroche. On voit alors les députés qui s'intéressent au sujet et ceux qui sont de permanence et qui lèvent la main en fonction de ce que disent le rapporteur et le ministre.

C'est là que se fait le véritable travail législatif, dans le calme et la sérénité. Totalement à l'inverse du cirque des questions d'actualité, le mardi et le mercredi après midi.